L’INGENIERIE DE KRIBI PORT MULTIPLE OPERATORS

Le groupement gère, depuis 07 juillet 2018, le terminal polyvalent sur un contrat de sous-traitance devant durer deux ans.

 

Dénommé KRIBI PORT MULTIPLE OPERATORS, en sigle KPMO, ce groupement est constitué de neuf (9) sociétés à capitaux entièrement camerounais qui sont : Transimex, APM, Groupe 2m, Sapem, 3T, Cam-Transit, Copem, Star, et Global outsourcing (GOS). Engagé parmi les premiers à la mise en œuvre du développement du Terminal polyvalent du Port de Kribi, les membres de KMPO, jouissent d’une expérience et d’une expertise avérées dans le domaine de la logistique, sont des acteurs incontournables de la place portuaire de Douala, où ils représentent environ 70 % du volume de marchandises traitées au terminal polyvalent. Depuis plusieurs années, les membres de KPMO résistent aux aléas économiques, et réussissent à se maintenir et à préserver des milliers d’emplois aux camerounais. Ces entreprises ont joué un rôle déterminant dans la réalisation de la politique gouvernementale de lutte contre la « vie chère », en maintenant tous les coûts de passage constants voire à la baisse afin d’éviter à l’arrière-pays une inflation incontrôlée.

Le contrat en régie qui leur donne accès à l’exploitation du Terminal polyvalent de Kribi ouvre à une capacité maximale de trafic est estimée à 1 million de tonnes/an, selon les modalités de manutention. Le défi du PAK, dans le cadre de l’exploitation en régie dudit terminal sera donc l’optimisation opérationnelle de l’outil afin d’assurer la mise en exploitation simultanée de l’ensemble des terminaux, éviter l’obsolescence des équipements, maintenir l’attrait du Port de Kribi et préparer au mieux la sélection du nouvel adjudicataire.

Meilleures pratiques internationales

Avec un tirant d’eau de 16 mètres et un quai de 265 mètres, le Terminal polyvalent peut accueillir des navires conventionnels de 25 à 30 000 DWT. Si on prend en compte les meilleures pratiques internationales pour établir le tonnage moyen par jour travaillé, on pourrait se situer autour de : 1200 Tonnes/ jour.

Ses équipements de manutention sont les suivants :

  • 1 poste à quai ;
  • 4 mains par navire ;
  • 2 shifts/jour ;
  • 300 T/shift/main ;
  • 3 à 4 jours d’opérations

Sur la base d’une à deux escales hebdomadaires, le trafic moyen que le PAK estime pouvoir traiter lors des deux années de régie se situe entre : 400 000 T et 500 000 T. Dès lors, étant donné la polyvalence dudit terminal, aucun trafic potentiel ne doit être écarté. De plus, malgré la fonction de service public du Terminal, le PAK choisit de ne aucunement privilégier certains trafics au détriment d’autres en fonction de leur rentabilité. L’option est cependant d’apporter de la variété à l’exploitation projetée afin de gagner en expérience et de préparer sa cession future.

Pour en savoir plus: http://www.kpmo.cm/